Et si nous aidions nos enfants à grandir en écocitoyenneté ?

C’est avec beaucoup d’émotion (comme toujours d’ailleurs…) que je vous présente mon nouvel ouvrage, le trentième !

Et le cinquième de la série de Cœur, mon petit personnage qui a beaucoup de succès auprès des jeunes lecteurs (2-6 ans) et des grands (les médiateurs du livre) ! Pour mieux connaître mes intentions d’écriture concernant cette série :  http://isabelle-le-tarnec.fr/coeur-et-les-emotions/

Toujours dans ma collection : « DES LIVRES POUR RÉFLÉCHIR AVEC NOS ENFANTS SUR LE SENS DE LA VIE », après avoir abordé les émotions, les peurs, le bonheur, le jeu,

Et si nous aidions nos enfants à grandir en écocitoyenneté ?

Un thème qui me tient très à cœur...

Un essentiel dans le monde d’aujourd’hui…

Les mots-clés : enfants, parents, éducation, écocitoyenneté, respect, planète, protection, Terre, sensibilisation, valorisation, responsabilisation, gestes simples, attitudes positives, Nature, eau, trésor, électricité, nourriture, déchets, poubelles, tri sélectif, recyclage, composteur, poules, arbres, papier, oxygène, consommation raisonnée, communication, parentalité, transmission, bienveillance, valeurs humanistes, intelligence émotionnelle.

Mon intention d’écriture est simple : susciter chez le jeune enfant, le citoyen de demain, des attitudes positives, respectueuses, bienveillantes, protectrices envers la planète Terre…

J’aime beaucoup le mot « écocitoyenneté » puisqu’il combine le mot « écologie » et « citoyenneté ».

D’un point de vue étymologique, le mot « écologie » est construit avec deux racines grecques.

  • « éco » correspond au nom « oikos » qui signifie « la maison ».
  • « -logie » correspond au nom « logos » qui signifie « le discours, la parole, la science ».

L’écologie est donc l’étude scientifique des relations entre les êtres vivants et le milieu naturel où ils vivent.

D’un point de vue étymologique, le mot « citoyenneté » est formé à partir d’un terme latin « civitas » qui désigne la cité, lui-même formé sur « civis » qui signifie « citoyen, qui habite la cité ».

Le citoyen est donc une personne qui habite un pays ou territoire et qui a des droits et devoirs par rapport à ce territoire.

À mon sens, la notion d’écocitoyenneté élargit ainsi cette conscience d’appartenance et brise toutes les frontières terrestres, puisque notre maison ou « oikos » est la planète Terre ! Cela va dans le sens de tous mes autres ouvrages qui valorisent la richesse des différences et les valeurs humanistesRespect et bienveillance... Nous faisons tous partie de l’humanité...

Ainsi, en écrivant ce livre, je souhaite aider les enfants (et certains adultes…) à grandir en conscience, en humanité, en bienveillance, en écocitoyenneté…

Je souhaite que les enfants, les citoyens de demain ( j’insiste ! ), réalisent que nous habitons « tous » sur la même planète.

Et ce qui me semble fondamental à leur transmettre est que nous avons des droits et devoirs par rapport au milieu qui nous entoure… Nous sommes heureux d’y vivre et de profiter de ses richesses, de sa beauté. N’oublions pas qu’en retour, nous avons des devoirs de protection envers ce milieu qui nous abrite, la planète, la Nature, notre environnement…

Mes maîtres-mots : sensibilisation, valorisation et responsabilisation !

Toujours dans l’idée que le jeune lecteur puisse s’identifier aisément à mon personnage Cœur, et ainsi « imiter » des comportements positifs s’ils ne sont pas déjà acquis, j’ai choisi :

♥ pour le fond : des mises en situation très simples,

♥ pour la forme : de l’humour, des jeux avec les sons, des références à des chansons pour enfants, afin que cela fasse son et sens pour l’enfant dans l’oralité de l’histoire, lue par le médiateur du livre (parents, grands-parents, éducateurs, animateurs, raconteurs…) ! En espérant que cela laissera des traces dans la mémoire du petit lecteur lorsqu’il sera en situation dans son quotidien !

Concernant cette illustration, j’entends encore ma fille de 6 ans dire en ouvrant le frigo : « Allez ! Go ! Go ! Go ! «  et je la vois refermer la porte du frigo quelques secondes après… Alors que maintes et maintes fois auparavant, je lui avais donné les raisons pour lesquelles on ne laisse pas un frigo ouvert trop longtemps !!!!

Encore plus qu’avant, Jeanne aime me parler de l’eau comme d’un « jo-li tré-sor »… Je le vois dans ses yeux et c’est beau…  Et je l’entends chantonner : « J’y pense à ce jo-li tré-sor, car je ferme le ro-bi-net ! Hé ! Hé ! Hé ! Pour ne pas laisser l’eau couler ! Hé ! Hé ! Hé ! »

C’est une de nos comptines préférées avec Jeanne !!!! Et en effet, nous dégustons les œufs de nos cocotes depuis presque trois ans !

Tout au long du livre, voici le message que l’enfant comprend :  lorsqu’il adopte des attitudes positives et respectueuses envers la planète, celle-ci est heureuse et très fière de lui… Le pouce levé est un message évocateur, parlant et très valorisant pour les loulous, surtout à cet âge-là !

Jeanne attendait, avec beaucoup d’impatience, le nouveau livre mettant en scène Cœur et a très vite validé ce projet !!!!

Jeanne a donc reçu ce nouvel ouvrage avec beaucoup d’enthousiasme et après sa lecture, notre petit personnage Cœur continue de vivre parmi nous ! Je suis comblée, car la magie des mots et des sons opèrent ! J’espère sincèrement que cette magie suscitera des comportements positifs et respectueux envers notre planète Terre chez les petits… et les grands !

Pas de moralisation, juste de la sensibilisation, de la valorisation et de la responsabilisation

 

 

Je vous souhaite une bonne lecture en compagnie de Cœur  !

 

Je souhaiterais terminer cet article par ces deux extraits :

« Nous sommes le monde. Nous changer revient donc déjà à changer une partie du monde, certes infime mais existante et importante. » p 17

« En portant l’humanité en lui, chaque être humain en est responsable à sa mesure », nous dit Edgar Morin. Comme partie prenante de ce monde, nous portons une responsabilité quant à son devenir. » p 17  .

Je vous recommande vivement ce merveilleux livre : « Se changer, changer le monde » de Christophe André, Jon Kabat-Zinn, Pierre Rabhi, Matthieu Ricard avec Ilios Kotsou et Caroline Lesire, Éditions L’Iconoclaste, Paris 2013.

Et cette fable très inspirante :

 

  Prenons soin de nous, des autres et de notre planète ! Soyons des colibris… 

À bientôt

Si vous souhaitez découvrir la liste de tous mes livres édités, c’est par ici :

http://isabelle-le-tarnec.fr/les-livres/

Pour me suivre sur facebook : https://www.facebook.com/isabelle.le.tarnec?ref=hl

Pour me suivre sur twitter : https://twitter.com/IsaLeTarnec

Pour me suivre sur Google+ : https://plus.google.com/collection/EYaIx

Pour me suivre sur Pinterest : https://www.pinterest.fr/isabelleletarnec/

Pour me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/letarnecisabelle/?hl=fr

Pour me suivre sur ma chaîne You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCnGO0-y4Em2z2BRNlK8dr3Q

En tant qu’auteure, toute reproduction, même partielle, de mes livres est formellement interdite sans mon accord, en référence au Code de la propriété intellectuelle.
Tous droits réservés pour tous pays.

 

 

 

 

3 Responses so far.

  1. Lisa Vers Le Haut Pays du Mont-Blanc dit :

    Bravo et félicitations Isabelle. Quel bel ouvrage ! Et tellement en accord avec mes valeurs ! Je te souhaite beaucoup de succès!
    Lisa.
    Vers Le Haut Pays du Mont-Blanc

    • ILT dit :

      Un grand merci Lisa pour tes félicitations ! Continuons de semer tout autour de nous des graines de respect et de bienveillance 🙂 Et gardons notre enthousiasme et notre dynamisme sur ce chemin de l’éducation positive 🙂 A bientôt Isabelle

  2. GUERANDELLE dit :

    Quand je dis par exemple à mes filles « Pensez à fermer le robinet pendant que vous vous lavez les mains », cela leur semble plutôt rébarbatif !!! Mais quand c’est Coeur qui le dit, cela change tout et cela semble bien plus rigolo ! Ma fille aînée adore ce livre, qu’elle garde à portée de main sur sa table de chevet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.