Lecture du soir : « Contes à aimer. Contes à s’aimer » de Jacques Salomé

Après le magnifique conte initiatique « Cœur de cristal » de Frédéric Lenoir, j’ai eu très envie de faire découvrir à mes jumeaux de 11 ans, lors de notre lecture commune du soir : « Contes à aimer. Contes à s’aimer » et « Contes à guérir. Contes à grandir » de JACQUES SALOMÉ dont l’écriture me touche profondément comme vous le savez déjà…. J’aime la profondeur de ses livres…

Et je ne me lasse pas de lire et de relire ses contes ! Mes enfants accrochent beaucoup avec ses textes d’une grande portée symbolique et qui suscitent de réels échanges sur des thèmes très importants, des sujets qui fondent notre existence… Chacun leur tour, ils choisissent un conte à la simple lecture du titre déjà très évocateur… Nous nous régalons et discutons beaucoup autour de ces écrits ! Si j’écris moi-même pour les enfants, c’est bien avec cette intention… Et une nouvelle fois merci Jacques Salomé pour vos mots sur mes écrits qui m’ont extrêmement touchée…

Un de mes modèles, Jacques Salomé…

Voici la quatrième de couverture de ces deux ouvrages :

« Les contes, nous le savons maintenant, nous aident à guérir. Ils permettent de nommer l’indicible, de dénouer les contradictions, de réparer les blessures de notre histoire présente et passée. Ils nous aident à grandir, à croître et à nous harmoniser. Ils favorisent à l’intérieur de nous la réconciliation entre différents états de notre condition humaine, le psychisme, le corps et l’esprit qui parfois se révèlent antagonistes et contradictoires. Ils contiennent des mots qui nous enveloppent, nous caressent et nous serrent dans une amicale clarté ; ils nous proposent des associations qui nous illuminent dans une limpide atmosphère et nous déposent, plus apaisés, aux confins de l’imaginaire et du réel. »

Je vous conseille vivement cette lecture pleine d’émotions, de justesse, de créativité, de profondeur, de sensibilité… Comme je vous l’ai déjà dit, en tant qu’éducatrice spécialisée de formation, Jacques Salomé est une de mes références en relations humaines. Afin de mieux le connaître, voici brièvement son parcours :

« Diplômé en psychiatrie sociale de l’école des Hautes Études en Sciences Sociales, chargé de cours pendant quinze ans à l’Université de Lille-III, formateur en relations humaines depuis 25 ans, il a communiqué son savoir et sa passion à plus de 40 000 travailleurs sociaux, médecins, psychologues et consultants.

Avant tout praticien pragmatique, préoccupé de nous sensibiliser aux enjeux et aux arcanes de la vie relationnelle, ce natif de Toulouse, père de cinq enfants, propose des repères susceptibles de nous aider à nous construire ou à devenir auteur de notre vie, c’est-à-dire capables de positionnements et de responsabilisation.

Aujourd’hui Jacques Salomé est plus soucieux de transmettre que de théoriser. S’il cherche à formaliser sa méthode, c’est plus dans un désir d’inscrire une trace et de modéliser la complexité du réel qu’il tente d’approcher, que pour définir un modèle sur le bien communiquer. Il garde une défiance circonspecte vis-à-vis des idéologies et des prophètes de la communication « parfaite » et des tenants du « bien communiquer ». »

Je rajouterais que Jacques Salomé est aussi un poète qui choisit ses mots avec justesse, sincérité, authenticité, chaleur et tendresse… Son lecteur ne peut qu’être touché, bouleversé…

Comme je le dis souvent : tous les ouvrages de Jacques Salomé sont de véritables trésors pour l’âme, alors n’hésitez surtout pas à les découvrir et à les dévorer ! Je me régale également avec ses livres audio : « Contes d’errance. Contes d’espérance » et « Vivre avec les autres. Chaque jour… La vie. »

Deux extraits pour illustrer mes propos :

 

Un grand grand merci Jacques Salomé pour tout ce que vous nous apportez… Votre cœur est beau, votre âme est belle… Merci d’être et ne changez rien… Prenez soin de vous…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.