Guérir son enfant intérieur de Moussa Nabati !

Et si nous parlions de l’enfant intérieur ?

Je vous propose un petit extrait du livre très intéressant de Moussa Nabati, «Guérir son enfant intérieur. Faire la paix avec son passé».

Un livre inspirant que je conseille souvent !

« La « maison-soi », à l’image d’une poupée russe ou gigogne, n’est donc pas exclusivement habitée par un seul locataire, le fameux « je », conscient, lucide, réaliste, désirant, agissant, raisonnable et raisonnant, soumis au principe de réalité, comme l’a si bien conçu et décrit Descartes. Elle abrite au moins un second hôte, invisible celui-ci, bien que maitre à bord, à savoir l’enfant intérieur, le petit garçon ou la petite fille que chacun fut, qu’il est aujourd’hui encore et qu’il demeurera toujours, par-delà son sexe, sa position sociale et surtout son âge. Le passé ne s’efface pas. Il ne disparaitra jamais, et heureusement d’ailleurs dans la mesure où il représente les racines de l’être, ses fondations, la source et le réservoir, pour toute la vie, de son énergie vitale, de son inspiration, et de sa créativité ! »
aux éditions Fayard, 2008, p14.

Voici la quatrième de couverture : « Tout être humain abrite en lui, telle une poupée russe, deux personnes, deux désirs, deux Moi, l’un adulte et l’autre enfantin. Le premier, soumis au principe de réalité, est capable de se comporter, au travail ou en amour, de façon lucide. Le second, en revanche, faute de réflexion et de recul, emporté par une émotionalité débordante, oscille entre la dramatisation anxieuse et l’excitation euphorique.
C’est en réalité l’enfant intérieur qui guide les pas de l’adulte. Il se conduit en ange gardien lorsque le sujet a pu vivre son enfance, aimé et sécurisé, dans la gratuité du désir. Mais il risque de se conduire en persécuteur, plaçant répétitivement l’adulte dans un contexte d’échec et de dépendance affective, s’il a été victime de maltraitances ou a dû assister en toute impuissance à la souffrance de ses parents. Ainsi, une enfance non vécue, avortée, blanche, se transforme en fantôme, hantant le sujet et l’empêchant d’être lui-même, confiant dans sa bonté et ses capacités.
Moussa Nabati montre, à travers de nombreux témoignages, que ce n’est jamais vraiment l’adulte qui souffre, mais le petit garçon ou la petite fille en lui, sous l’emprise du fantôme. Dès lors, pour se libérer du passé et trouver son équilibre, nul besoin de recourir à des solutions extérieures, aux conseils et recettes pratiques, à la consommation addictive, aux antidépresseurs et anxiolytiques. Le projet existentiel le plus précieux de chacun devrait consister à retrouver son enfant intérieur, à l’écouter et à faire la paix avec lui pour le guérir. »

Moussa Nabati est psychanalyste, docteur en psychologie de l’université de Paris. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Dépression, une maladie ou une chance? (Fayard, 2005) et Le Bonheur d’être soi (Fayard, 2006, Prix Psychologies 2007).

Bonne lecture !

Isabelle

Lien direct vers le site de vente : http://amzn.to/2FX636u

Lien vers la liste de mes ouvrages autoédités : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-livres/

Bonne lecture aux petits et aux grands ! 

Pour un classement de mes ouvrages par tranches d’âges, veuillez cliquer sur ce lien : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-themes-abordes/

Pour me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/isabelle.le.tarnec?ref=hl

Pour me suivre sur Twitter : https://twitter.com/IsaLeTarnec

Pour me suivre sur Google+ : https://plus.google.com/collection/EYaIx

Pour me suivre sur Pinterest : https://www.pinterest.fr/isabelleletarnec/

Pour me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/letarnecisabelle/?hl=fr

Pour me suivre sur ma chaîne You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCnGO0-y4Em2z2BRNlK8dr3Q

En tant qu’auteure, toute reproduction, même partielle, de mes livres est formellement interdite sans mon accord, en référence au Code de la propriété intellectuelle.
Tous droits réservés pour tous pays.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.