Questions de parents : Mon enfant de 4 ans bégaie…

IMG_0076

Vous êtes de plus en plus nombreux à m’envoyer des courriels, des messages en privé ou sur les réseaux sociaux pour me demander des conseils.  J’ai repris quelques questions de mon blog d’éducatrice spécialisée et voici quelques pistes de réflexion ! L’anonymat est bien évidemment préservé…

« Mon enfant de 4 ans bégaie et je suis inquiète, car son bégaiement s’accentue de plus en plus… » 

Il est normal et légitime en tant que parent de s’inquiéter…Et votre enfant le ressent…

Consulter est la première chose à faire pour rassurer parent et enfant.

Il est préférable de prendre rendez-vous auprès d’une « orthophoniste spécialisée dans le traitement du bégaiement », afin de bénéficier d’une aide spécifique et de conseils adaptés à ce trouble du langage. 

Vous pouvez contacter l’Association Parole Bégaiement dont voici le lien :  http://www.begaiement.org/

ou voici les coordonnées du Secrétariat de l’APB :

  • Email : contact@begaiement.org
  • Adresse postale : Association Parole-Bégaiement BP 200 11 92340 Bourg la Reine FRANCE
  • Permanence téléphonique : 09 84 25 74 67

Vous trouvez sur ce site de nombreuses informations et conseils dont un petit livret à télécharger gratuitement. Voici le lien et le livret est en bas de la page : http://www.begaiement.org/parent/

Ou vous pouvez cliquez ici : Télécharger le PDF L’enfant et le bégaiement, document à destination des parents

Ce document a pour projet de rassurer les parents et l’entourage de l’enfant qui
bégaie en leur donnant des informations et des pistes de réflexions. Voici le sommaire :

1. Le bégaiement.
2. Pourquoi l’enfant bégaie-t-il ?
3. Que ressent l’enfant quand il bégaie?
4. Il est important de parler du bégaiement avec lui.
5. L’importance de la prévention.
6. Comment concrètement aider votre enfant ?
7. Les comportements de l’entourage à modifier.
8. Exemples de comportements à adopter dans des situations de la vie courante.
Conclusion et coordonnées utiles.

Voici des conseils extraits de l’article « Pour les parents, le bégaiement de l’enfant » dont voici le lien : http://www.begaiement.org/parent/

« Que faire pour aider votre enfant ? Quelques conseils :

  • Vous mettre à sa hauteur, en lui donnant le mot s’il bloque ou en l’amorçant avec lui pour l’aider.
  • Garder le contact visuel lors des blocages de l’enfant en le touchant gentiment pour le calmer.
  • Prendre un moment privilégié avec votre enfant seul à seul le soir et lui parler plus tranquillement en faisant des pauses.
  • Reformuler ce qu’il dit afin de l’aider à prendre en compte l’interlocuteur et à ralentir.
  • Poser une seule question à la fois et faire des commentaires.
  • Cadrer l’échange, c’est-à-dire veiller à ce qu’il vous parle lorsque vous pouvez l’écouter. De votre côté, soyez vigilant à l’écouter vraiment et n’hésitez pas à lui dire si vous ne pouvez pas.
  • Être attentif aux tours de parole.
  • Utiliser des renforcements positifs spécifiques et descriptifs pour lui donner confiance en lui. Par exemple dire « j’ai aimé ta façon de ranger tes jouets, cela m’aide vraiment » à la place de « c’est bien de ranger ». »

Je vous conseille également ce site très intéressant dont voici le lien : http://goodbye-begaiement.blogspot.fr/p/mon-enfant-begaie.html

Vous y trouverez de nombreux articles, des références d’ouvrages spécialisés pour les parents ou les enfants.

Un livre très intéressant donnant des outils concrets : 

« Mon enfant bégaie » d’Anne-Marie Simon aux éditions Tom Pouce. 

Mon enfant bégaie: Le bégaiement est une souffrance, évitons qu'il ne gâche toute une vie ! (Concrètement, que faire ?) par [Simon, Anne-Marie]

 

Quatrième de couverture : « Le bégaiement atteint 1 % de la population, soit environ 650 000 personnes en France. Il touche dans l’enfance 5 % des enfants : une fille pour trois garçons. Dans 3 cas sur 4, le bégaiement aura disparu à l’adolescence. Mais… attention ! Le bégaiement ne passera pas forcément tout seul. Si l’on n’intervient pas précocement, 1 enfant sur 4 (et aucun moyen de savoir lequel !) verra son bégaiement devenir chronique (permanent). Or un changement des attitudes de l’entourage vis à vis du trouble de la parole de l’enfant, et à l’égard de l’enfant lui-même – par exemple, des modifications de sa vie quotidienne, ainsi que de la façon de communiquer avec lui – pourront suffire dans la plupart des cas à faire disparaître ou à réduire son trouble.De l’enfance à l’adolescence, l’entourage familial et éducatif peut ainsi jouer un rôle décisif dans l’évolution du trouble de l’enfant, et éviter que le bégaiement devienne constitutif de son identité. »

Anne-Marie SIMON est une orthophoniste de référence dans le traitement du bégaiement chez les enfants et les adolescents. Elle a exercé à l’hôpital (Laboratoire Pathologies du langage, Hôpital de la Salpêtrière, à Paris), en tant qu’attachée à l’INSERM, et en libéral. Membre fondateur en 1992 de l’Association Parole Bégaiement, elle en fut la secrétaire générale pendant 20 ans. Elle s’est attachée, dans les pays francophones, en particulier en Afrique de l’Ouest, à informer sur le bégaiement et à former des praticiens. Elle mène actuellement au sein de l’Association une campagne nationale de sensibilisation et de prévention contre les malmenages que peuvent subir les enfants qui bégaient à l’école.

Des livres à lire avec les enfants :

« Mon nom, c’est c’est Olivier ! » de Brigitte Marleau aux éditions Boomerang, dans la collection Au cœur des différences. A partir de 3 ans.

Quatrième de couverture : « La série « Au coeur des différences » présente des personnages attachants vivant une différence : allergie, maladie, syndrome. Les interrogations des enfants conduiront à d’heureuses découvertes. Par l’entremise de courtes histoires, ces livres permettront aux parents et aux éducateurs de sensibiliser les enfants à la richesse des différences. Mon nom, c’est c’est Olivier ! Je m’a m’appelle Olivier. Je bé ga gaye. Heureusement, j’ai j’ai un professeur merveilleux ! A la causerie, quand les amis se se sont mis à rire, Mathieu a dit : « Les amis, j’ai de la peine et je suis déçu. » Les amis se sont excusés. Maintenant, les petites causeries ne me causent plus aucun sou souci. »

« Des fois, je bégaie. » de Eelco de Geus. Pour les 7/12 ans.

 

Quatrième de couverture : « Qu’est-ce qui me fait bégayer ? Pourquoi des fois, je bégaie et d’autres non ? Pourquoi certaines personnes ne comprennent pas que je bégaie ? Comment réagir si on se moque de moi ? Comment expliquer aux autres ce que je ressens ? Qui peut m’aider ? L’enfant qui bégaie trouvera dans ce livre des réponses simples et rassurantes aux questions qu’il se pose. Il découvrira aussi les témoignages d’autres enfants et des lettres pour expliquer à son entourage ce qu’est le bégaiement et surtout quelle attitude adopter pour l’aider. D’abord édité par la Stuttering Foundation of America, la principale association d’information sur le bégaiement aux Etats-Unis, ce livre est utilisé par de nombreux orthophonistes pour encourager les enfants à parler de leur bégaiement et leur permettre d’échanger avec leur famille. Il permet d’aborder le bégaiement de manière positive et constitue une excellente base pour entamer ou accompagner une thérapie. Eelco de Geus est spécialisé dans le traitement du bégaiement. Il travaille aussi bien avec de jeunes enfants et leurs parents qu’avec des adultes et adolescents et anime des ateliers sur le sujet dans de nombreux pays. Après le livre « Conseils pour ceux qui bégaient », c’est le second ouvrage publié par www.goodbye-begaiement.fr. »

« Le prince bégayant » de François Place aux éditions Gallimard Jeunesse. A partir de 10 ans.

Quatrième de couverture : « Le jeune prince africain semble comblé par les dieux. Il a la beauté, la force et la gaieté. Sans peine, il apprend à maîtriser les arts de la lutte, de la danse et de la chasse. Mais dès qu’il veut parler, immanquablement, le prince bégaye. Lui, le superbe, est incapable de s’exprimer. La blessure de son orgueil grandit avec lui et le prince une fois adulte n’est plus que haine. Il fait la guerre sans fin, devient le plus terrible des guerriers. Les victoires se multiplient, sa blessure demeure. Épuisé, le prince quitte le monde des hommes pour celui des animaux, «le pays étrange des êtres qui vont sans mots». Au terme de cette initiation, le prince aura appris l’amour, le bonheur et la façon de se passer de mots. »

Un de mes thèmes de prédilection : le respect et la richesse des différences ! 
Voici le lien vers l’article de présentation de mes intentions d’écriture : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-themes-abordes/

Et un de mes ouvrages pour les 2/6ans : « Il était une fois une fleur parmi les fleurs »

Quatrième de couverture : « DES LIVRES POUR RÉFLÉCHIR AVEC NOS ENFANTS SUR LE SENS DE LA VIE Il était une fois une fleur, parmi les fleurs… Il était une fois le respect… Il était une fois le respect des différences… Ouvrons les COEURS de nos petits citoyens en devenir à ces précieuses valeurs : la tolérance, la fraternité et le respect… Nos différences sont de jolis traits d’union qui nous lient les uns aux autres ! »

Les mots-clés : respect, respect des autres, respect des différences, valeurs, tolérance, fraternité, éducation, parent, enfant, communication, liens affectifs, bonheur.

En vente sur Amazon à 5.49 ! Voici le lien : http://www.amazon.fr/etait-fois-fleur-parmi-fleurs/dp/B018K1YA9M/ref=sr_1_16?ie=UTF8&qid=1448651845&sr=8-16&keywords=le+tarnec

Un autre ouvrage pour les enfants à partir de 8 ans : « Le respect des différences. Dialogue avec nos enfants. »

 

Quatrième de couverture : « Regardons ceux qui nous entourent comme nos semblables ! Et en même temps, admirons nos différences comme des richesses… des richesses qui ne séparent pas, mais qui rapprochent…
Nos différences sont de jolis traits d’union, qui nous relient les uns aux autres, dans cette grande famille, appelée l’humanité !
N’oublions jamais que le sang qui coule dans nos veines est le même… pour tous…
Alors nous, parents, faisons l’éloge de la différence à nos chers enfants !
Ainsi, nous ouvrirons les cœurs de nos futurs citoyens à de précieuses valeurs : la tolérance et le respect… »

Les mots-clés : valeurs humanistes, éducation, enfant, parents, respect, tolérance, bienveillance, intelligence émotionnelle, handicap, racisme, xénophobie, richesse des différences, fraternité.

En vente sur le site Amazon à 5.49 ! Voici le lien :  http://www.amazon.fr/respect-differences-Dialogue-avec-enfants/dp/B00V9W60AW/ref=sr_1_16?s=books&ie=UTF8&qid=1427703472&sr=1-16&keywords=le+tarnec

Que ces moments de lecture avec vos enfants soient remplis de douceur et propices à la discussion en famille…

Un grand merci pour votre intérêt et votre confiance !

Lien direct vers le site de vente : http://amzn.to/2FX636u

Lien vers la liste de mes ouvrages autoédités : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-livres/

Bonne lecture aux petits et aux grands ! 

Pour un classement de mes ouvrages par tranches d’âges, veuillez cliquer sur ce lien : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-themes-abordes/

Pour me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/isabelle.le.tarnec?ref=hl

Pour me suivre sur Twitter : https://twitter.com/IsaLeTarnec

Pour me suivre sur Google+ : https://plus.google.com/collection/EYaIx

Pour me suivre sur Pinterest : https://www.pinterest.fr/isabelleletarnec/

Pour me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/letarnecisabelle/?hl=fr

Pour me suivre sur ma chaîne You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCnGO0-y4Em2z2BRNlK8dr3Q

En tant qu’auteure, toute reproduction, même partielle, de mes livres est formellement interdite sans mon accord, en référence au Code de la propriété intellectuelle.
Tous droits réservés pour tous pays.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=639A363B0E5AB9BC9024E9A6E1B4D144.tpdila12v_2?idSectionTA=LEGISCTA000006161634&cidTexte=LEGITEXT000006069414&dateTexte=20150909

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.