Il était une fois une poche d’amour…

FINALE Couv 1ère partie KangourouFINALE Couv 2ième partie kangourou

J’ai le bonheur de vous proposer un autre conte éducatif : « Il était une fois une poche d’amour… » 

Une histoire pleine d’amour, de douceur et de tendresse, afin d’aborder des thèmes qui me tiennent très à cœur, l’amour parental et l’éducation bienveillante… 

Toujours dans ma collection : DES LIVRES POUR RÉFLÉCHIR AVEC NOS ENFANTS SUR LE SENS DE LA VIE.

Cette lecture s’adresse à des enfants âgés de 6 à 10 ans, accompagnés de leurs parents, ou grands-parents, ou enseignants ou encore éducateurs…

Mes contes éducatifs mettent en scène des animaux personnifiés qui nous invitent à nous interroger sur des sujets qui fondent notre existence, tels que la vie, la mort, l’amour, l’amitié, la parentalité, l’éducation, l’enfance, les émotions, les peurs, l’humour, l’autonomie, le respect, la différence, la communication, le partage, la transmission, le travail, la créativité, l’intelligence du cœur… Pour les découvrir, vous pouvez cliquer sur ce lien http://isabelle-le-tarnec.fr/les-livres/

Généralement, je me suis appuyée sur « la rencontre » entre deux animaux dotés de caractéristiques communes, opposées, complémentaires… Là où Mesdames Inspiration et Générosité m’ont guidée… Pour certains contes, j’ai joué avec les mots et leurs sonorités…

En écrivant ces histoires, j’ai pensé à toutes ces découvertes, humaines, livresques, artistiques qui nous « éclairent », nous « éveillent » et enrichissent notre perception du monde…

De plus, je crois sincèrement au pouvoir des mots sur les cœurs, et contre certains maux…

Cette nouvelle histoire : « Il était une fois une poche d’amour… » se compose de deux parties. Voici la quatrième de couverture :
Il était une fois l’amour…
Il était une fois une poche prête à recevoir la vie et… l’amour !
Ce conte invite les parents à s’interroger avec leurs progénitures sur l’origine du désir d’enfant, sur les précieux rôles parentaux et sur les grandes richesses d’une éducation bienveillante.
Sur le chemin de la vie et de l’amour, suivons Monsieur et Madame kangourou, qui cultivent un désir ardent de construire une famille, afin de partager autrement leur puissant amour…
Confrontés à des obstacles, parviendront-ils à réaliser leur rêve : devenir des parents ?
Et de surcroît des parents aimants et bienveillants ?

Les mots-clés : éducation, communication, amour, parents, enfants, sécurité affective, bienveillance, fermeté.

Pourquoi deux parties ?

Mon histoire était trop longue, car je voulais vraiment partir de l’origine du désir d’enfant : la rencontre, puis la construction de la relation amoureuse qui fait que ce désir d’enfant naît, jusqu’à la naissance de l’enfant, puis l’enfant qui grandit… 

Comme j’ai la contrainte du prix bas pour chaque livre (Eh oui ! C’est moi qui fixe le prix de mes livres et je souhaite qu’ils soient accessibles à tous les parents !!!! C’est une de mes exigences ! ), j’ai donc fait deux livres de cette histoire. Ils peuvent d’ailleurs se lire distinctement !

Dans la première partie, je souhaitais que n’importe quel parent puisse se reconnaître dans ce désir d’enfant, dans l’origine de ce désir, suite en général logique d’une histoire d’amour… et volontairement je n’ai pas « trop » insisté sur le parcours médical (dans le cas de Procréation Médicalement Assistée), afin de ne pas diminuer cette belle « magie de l’amour » pour les enfants. Néanmoins, je tenais à l’évoquer, car je suis sensible à ce sujet, même si personnellement, je n’ai pas été confrontée à cette « difficulté ». Ma grossesse gémellaire est spontanée !

En écrivant cette histoire, j’ai pensé à un couple d’amis dont je suis très proche et qui ont eu des jumeaux grâce à la PMA… Ils ont été mes premiers lecteurs et leur retour a été pour moi… juste bouleversant, car ce livre a bien été un support d’échanges et de discussions  » sur la conception d’un enfant, la décision d’avoir ou pas un enfant, la PMA, cette longue attente, la souffrance, puis le bonheur d’être parent, mais aussi sur l’éducation et sur le fait que personne n’appartient à personne et sur le rôle du parent qui n’est pas toujours facile… »

pub réseaux sociaux kangourou

En écrivant cette histoire, j’ai aussi pensé à toutes ces personnes que j’ai rencontrées sur mon lieu de travail dans le cadre des enquêtes d’adoption pour les procédures d’agrément. Des personnes en grande souffrance, en « mal « d’enfants… aux parcours chaotiques d’un point de vue médical, beaucoup d’espoir soldé chaque fois par un douloureux échec… Des mois d’attente… Et puis, pour certaines personnes, le deuil difficile d’une grossesse biologique, la concrétisation ou non de leur désir d’enfant, l’adoption et pour d’autres, le seul fait d’entamer une procédure d’adoption et naturellement, la naissance d’un enfant…     

S’il y a un message que je souhaitais faire passer au lecteur, petit et grand, c’est celui de l’espoir…

« Voici donc votre devoir :

Dans votre cœur, faites grandir l’espoir… »

Dans ce genre de situation, même si une grande part revient à la médecine, les « futurs » parents ne restent pas passifs, bien au contraire ! Ils sont porteurs de beaucoup de choses…

La grand-mère est un personnage important dans l’histoire, car selon moi, les grands-parents ou arrières-grands-parents ont un rôle fondamental dans la transmission. Comme tous les anciens, ils s’appuient sur leurs propres expérience de la vie et leur sagesse.

« Oui ! Ils étaient maintenant persuadés

que la vie allait l’emporter !

Ainsi, leurs cœurs leur parurent beaucoup plus légers.

Dorénavant, nos amoureux refusaient de se décourager,

prêts à mettre en pratique tous ces précieux conseils !

À travers les nuages, ils étaient bien décidés à voir le soleil… »

La grand-mère est positive, encourageante et bienveillante bien évidemment et elle donne des conseils aux futurs parents.  Lorsqu’un enfant est tant désiré et tant attendu, il peut être surinvesti et c’est tout à fait normal. Il faut se mettre à la place des parents pour comprendre leur long et douloureux parcours. 

« Vous avez déjà beaucoup d’amour pour ce bébé qui vit en toi,

mais prenez garde tous les deux à ce qu’il ne devienne un enfant roi !

Vous l’avez beaucoup désiré et attendu, cela est certain ! »

J’ai utilisé l’expression « enfant roi », car l’image est « parlante » à mon sens à tous les parents, tout comme l’expression populaire « couper le cordon » ! N’y voyez aucune référence à la psychanalyse ! L’important pour moi : que mes idées soient accessibles… J’ai pu observé ce surinvestissement dans mon entourage, mais aussi dans mon travail d’éducatrice spécialisé lors des placements et également lors des procédures d’agrément pour les enquêtes d’adoption… C’est pourquoi je tenais absolument à bien différencier les notions de besoins et de désirs afin d’aider les parents, mais également les enfants à réfléchir à cette question…

J’aime beaucoup la distinction que Jacques Salomé en fait :

http://www.j-salome.com/03-telechargement/editorial_2009-02-10.htm

besoin et désir Jacques Salomé

La grand-mère nomme ainsi tous les ingrédients nécessaires à l’éducation bienveillante. Elle évoque principalement la distinction entre besoin et désir, l’accueil des émotions, le respect, l’amour, la communication, l’alliance de la bienveillance Et de la fermeté…

« Votre rôle de parents consistera aussi à « entendre » tous ses désirs,

Vous direz « oui » pour certains, car ce seront de véritables besoins,

dont il faudra prendre soin,

et « non » pour d’autres, car ils devront rester des… désirs !

Vous devrez les écouter, les reconnaître, mais ne pas les assouvir !

En effet, on ne peut pas tout avoir dans la vie : c’est une réalité !

L’essentiel étant que les émotions de votre enfant soient respectées,

car j’insiste, votre loulou aura le droit d’être déçu, contrarié ou mécontent… 

Vous montrerez ainsi votre amour à votre enfant,

en lui transmettant des règles de vie rassurantes.

Beaucoup d’amour, de respect et de fermeté dans une éducation bienveillante ! »

Je me souviens que mes loulous, à la lecture ce ce passage, étaient très attentifs sur ce sujet des émotions, sur ce thème des besoins et des désirs, sur la transmission des règles de vie… Il faut dire que nous communiquons beaucoup sur ces sujets à la maison !

Durant la lecture de ce conte, ma fille de neuf ans demeura très attentive , n’hésitant pas à m’interrompre pour des questions, des remarques, tout cela d’une manière naturelle, favorisant ainsi des échanges libres et constructifs sur des sujets qui me paraissent très importants !

Et mon fils de neuf ans m’a dit à la fin : « En fait la grand-mère, c’est toi, l’auteure ! Tu donnes des conseils aux parents pour les aider et nous, on comprend mieux aussi le métier de parent. »

C’est vrai que j’invite souvent les loulous à réfléchir aussi sur le travail de parent et sur les besoins de chacun, enfant et parent… dans le respect des uns des autres

Et finalement, le travail de parent ne se résume t-il pas à cette idée, tirée des dernières lignes de la première partie de mon livre : Il était une fois une poche d’amour… » ?

« Ils étaient bien décidés à récolter ce miel de la vie, tels des apiculteurs.

Et surtout ils voulaient devenir des transmetteurs !

Oui, des transmetteurs d’amour,

jour après jour… « 

 

Je vous souhaite de partager un doux moment de complicité et de discussion avec vos enfants…

Au plaisir de vous lire !

Un grand merci pour votre intérêt et votre confiance.

Grâce à vous, je fais « vivre » ma passion de l’écriture…

Je vous partage cette si belle prière de Jacques Salomé

qui selon moi résume totalement l’idée que j’ai de l’éducation bienveillante. 

http://www.j-salome.com/02-methode/0206-themes-application/260-28.htm

 

prière secrète Jacques Salomé capture écranJacques SALOMÉ, Heureux qui communique. Pour oser se dire et être entendu, Éditions Albin Michel, Paris 2003.p 91.

Je vous dis à très bientôt.

Isabelle Le Tarnec

Pour me suivre sur facebook : https://www.facebook.com/isabelle.le.tarnec?ref=hl

Pour me suivre sur twitter : https://twitter.com/IsaLeTarnec

Pour me suivre sur Google+ : https://plus.google.com/collection/EYaIx

En tant qu’auteure, toute reproduction, même partielle, de mes livres est formellement interdite sans mon accord, en référence au Code de la propriété intellectuelle.
Tous droits réservés pour tous pays.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=639A363B0E5AB9BC9024E9A6E1B4D144.tpdila12v_2?idSectionTA=LEGISCTA000006161634&cidTexte=LEGITEXT000006069414&dateTexte=20150909

 

One Response so far.

  1. Christelle dit :

    Cette lecture a été un moment de partage très riche et très émouvant avec mes enfants âgés tous les deux de 8 ans .Tout d’abord , nous l’avons lu ensemble à trois voix et là ,que de questions ,de remarques qui m’ont étonnée sur les thèmes comme la PMA , le désir d’enfant, ce qu’est l’éducation dans notre famille , le rôle des parents (et celui des enfants) . J’ai adoré la façon de l’auteur d’aborder les sujets tout en douceur et suggestion, nous permettant ainsi de les évoquer à notre façon et selon notre possibilité (respectant les questions des uns et les réponses des autres , sans forcer ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *