Et si nous parlions du bonheur…

Selon des chercheurs en psychologie positive, les personnes qui tiennent régulièrement un journal dans lequel elles inscrivent des moments de bonheur et de petits plaisirs, leur inspirant de la reconnaissance et de la gratitude, jouissent d’un niveau de bien-être physique et affectif supérieur.

En effet, d’un point de vue des neurosciences, s’arrêter sur ces moments positifs favorise dans le cerveau la sécrétion d’hormones du plaisir ! Eprouver de la gratitude active les neurotransmetteurs qui produisent de la dopamine et de la sérotonine.

Dans ce carnet, écrivez régulièrement tout ce qui vous a procuré une émotion positive !  

Des faits, des situations, des moments importants ou encore des détails, des odeurs, des gestes, des paroles, des couleurs…

Cela peut-être un mot, une ligne, un roman : c’est selon l’inspiration du moment !

Aucune retenue ! Aucun jugement !

Cueillez et accueillez simplement ces moments de bonheur simple, ces petits et grands plaisirs de la vie dans la pleine conscience !

L’essentiel est que vous vous reconnectiez avec ces émotions positives ressenties dans la journée ou lors des jours précédents, afin de les mettre en valeur, de les renforcer !

Réfléchir sur ce qui nous rend heureux dans la vie de tous les jours est très important et permet de cultiver de belles émotions positives dans nos cœurs. Cela nous permet de savourer, de déguster tous ces instants de bonheur « simple » !

Être dans la pleine conscience du moment présent nous aide à savourer avec simplicité ce qui nous rend heureux ! 

Mihaly Csikszentmihalyi, psychologue hongrois, est une des figures de proue de la psychologie positive. Dans son livre, « Vivre. La psychologie du bonheur », il écrit :

« Cette découverte est fort simple : le bonheur n’est pas quelque chose qui arrive à l’improviste ; il n’est pas le résultat de la chance ; il ne s’achète pas et ne se commande pas ; il ne dépend pas des conditions externes, mais plutôt de la façon dont elles sont interprétées. Le bonheur est une condition qui doit être préparée, cultivée et protégée par chacun. Les gens qui apprennent à maîtriser leur expérience intérieure deviendront capables de déterminer la qualité de leur vie et de s’approcher aussi près que possible de ce qu’on appelle être heureux. [1] »


[1] Mihaly Csikszentmihalyi, Vivre. La psychologie du bonheur, Éditions Robert Laffont, 1990, p. 22.

Lien direct vers le site de vente : http://amzn.to/2FX636u

Lien vers la liste de mes ouvrages autoédités : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-livres/

Bonne lecture aux petits et aux grands ! 

Pour un classement de mes ouvrages par tranches d’âges, veuillez cliquer sur ce lien : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-themes-abordes/

Pour me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/isabelle.le.tarnec?ref=hl

Pour me suivre sur Twitter : https://twitter.com/IsaLeTarnec

Pour me suivre sur Google+ : https://plus.google.com/collection/EYaIx

Pour me suivre sur Pinterest : https://www.pinterest.fr/isabelleletarnec/

Pour me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/letarnecisabelle/?hl=fr

Pour me suivre sur ma chaîne You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCnGO0-y4Em2z2BRNlK8dr3Q

En tant qu’auteure, toute reproduction, même partielle, de mes livres est formellement interdite sans mon accord, en référence au Code de la propriété intellectuelle.
Tous droits réservés pour tous pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.