Et si nous parlions de la Communication Non Violente ?

La Communication Non Violente nous permet de reconsidérer la façon dont nous nous exprimons et dont nous écoutons l’autre. Elle améliore nos relations avec les autres et avec nous-mêmes, puisque nous exprimons avec bienveillance nos propres besoins et émotions et nous accueillons aussi avec bienveillance les besoins et les émotions des autres… Ellenous aide à développer et à renforcer des qualités comme l’écoute, le respect, l’authenticité, la compréhension et l’empathie.

Nous sommes invités à focaliser notre attention sur quatre points, qui constituent les quatre composantes de la CNV :

– L’observation d’une situation :

J’observe un comportement concret qui affecte mon bien-être.

Dans un premier temps, nous observons ce qui se passe réellement dans une situation donnée : qu’est-ce qui, dans les paroles ou les actes d’autrui, contribue ou non à notre bien-être ? L’important est de parvenir à énoncer ces observations sans y mêler de jugement ou d’évaluation- ce qui revient à dire simplement quels sont les faits que nous apprécions ou n’apprécions pas.

– Les sentiments et émotions qu’éveille cette situation :

Je réagis à ce comportement par un sentiment, une émotion.

Nous disons ce que nous ressentons en présence de ces faits : sommes-nous tristes, joyeux, inquiets, amusés, contrariés, en colère ?…

– Les besoins qui sont liés à ces sentiments :

Je cerne les désirs, besoins ou valeurs qui ont éveillé ce sentiment.

En troisième lieu, nous précisons les besoins à l’origine de ces sentiments. C’est la conscience de ces trois composantes qui nous permet de nous exprimer clairement et sincèrement en CNV. Derrière une émotion se cache toujours un besoin…

Une demande précise et complète :

Je demande à l’autre des actions concrètes qui contribueront à mon bien-être.

Ce quatrième élément indique précisément ce que l’on désire de la part de l’autre pour satisfaire nos besoins, afin que notre vie soit plus agréable

Je vous conseille vivement la lecture très inspirante du livre de Marshall B. Rosenberg, dont voici un extrait :

« Lorsque quelqu’un vous entend vraiment sans vous juger, sans essayer de vous prendre en charge ou de vous enfermer dans un moule, cela fait un bien incroyable… À partir du moment où j’ai été écouté et entendu, je parviens à percevoir mon univers sous un jour nouveau et à aller de l’avant. Il est étonnant de voir à quel point tout ce qui semblait insoluble trouve une issue dès lors que quelqu’un écoute. À quel point ce qui semblait irrémédiablement confus se dénoue de façon relativement claire lorsque l’on est entendu. » C’est en ces termes que Carl Rogers décrivait les effets de l’empathie sur ses destinataires. » [1]

[1]Marshall B. Rosenberg, Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), Introduction à la Communication Non Violente, aux éditions La découverte, Paris, 2005, p 145.

Lien direct vers le site de vente : http://amzn.to/2FX636u

Lien vers la liste de mes ouvrages autoédités : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-livres/

Bonne lecture aux petits et aux grands ! 

Pour un classement de mes ouvrages par tranches d’âges, veuillez cliquer sur ce lien : http://isabelle-le-tarnec.fr/les-themes-abordes/

Pour me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/isabelle.le.tarnec?ref=hl

Pour me suivre sur Twitter : https://twitter.com/IsaLeTarnec

Pour me suivre sur Google+ : https://plus.google.com/collection/EYaIx

Pour me suivre sur Pinterest : https://www.pinterest.fr/isabelleletarnec/

Pour me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/letarnecisabelle/?hl=fr

Pour me suivre sur ma chaîne You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCnGO0-y4Em2z2BRNlK8dr3Q

En tant qu’auteure, toute reproduction, même partielle, de mes livres est formellement interdite sans mon accord, en référence au Code de la propriété intellectuelle.
Tous droits réservés pour tous pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.